Je suis un/une créateur-trice professionnel-le. L’OTW essaie-t-elle de détruire mes droits d’auteur-e ?

Pas du tout. L’OTW (Organisation pour les Œuvres Transformatives) ne s’oppose pas aux droits de création d’œuvres dérivées permettant aux détenteur-trice-s des droits d’auteur-e d’autoriser une adaptation filmographique pour le grand public, par exemple, ou permettant à un/une auteur-e d’autoriser un individu spécifique (tel que son fils ou sa fille) à publier une suite à des fins commerciales. La première Présidente du Conseil d’Administration et fondatrice de l’OTW est Naomi Novik, elle-même auteure de profession, dont les œuvres sont protégées par les droits d’auteur-e et qui est donc impliquée des deux côtés.

Comments are closed.