Billet d’Invitée : Versaphile

L’OTW (Organisation pour les Œuvres Transformatives) publie occasionnellement des billets rédigés par des invité-e-s sur ses comptes d’actualités. Ceux-ci contiennent le point de vue de leur auteur-e sur l’OTW et les divers aspects du fandom où interviennent nos projets. Les opinions contenues dans chaque billet ne reflètent que celles de leur auteur-e, et en aucun cas les convictions ou politiques de l’OTW. Nous invitons les fans à nous communiquer leurs suggestions pour de futurs billets en laissant un commentaire sur cette publication ou en nous contactant directement.

Versaphile est officiellement une vieille de la vieille, puisqu’elle a rejoint le fandom en ligne en 1995. Elle a voyagé au fil des années entre les communautés X-Files, Due South, Stargate SG-1, Le Seigneur des Anneaux, Buffy contre les Vampires/Angel, Hornblower, Life on Mars, Doctor Who, et BBC Merlin. Versaphile s’est occupée de l’infrastructure de nombreux fan-projets, dont des listes de recommandations et des archives. Elle a également créé des fanvids et des manips, même si elle se contente désormais d’écrire de longues et angoissantes fanfictions sur l’univers de Merlin. Versaphile nous parle aujourd’hui de sa collaboration avec le projet Open Doors (Portes Ouvertes) : elle est en effet propriétaire de plusieurs archives en cours d’importation vers Archive of Our Own – AO3 (Notre Propre Archive).

Comment as-tu découvert le fandom et les œuvres de fans ?

J’ai hérité de l’amour que mes parents avaient pour Star Trek, mais mon premier vrai fandom a été X-Files. J’ai commencé à utiliser internet en 1994/1995, et découvert Usenet, alt.tv.x-files et surtout a.t.x.creative. C’est comme ça que j’ai appris à aimer les fanfictions, et je ne l’ai jamais regretté.

Peux-tu nous en dire plus sur tes archives et sur la façon dont tu les as rejointes ?

J’ai fait importer cinq archives sur AO3 par le biais du projet Open Doors. Commençons par la plus grande d’entre elles : WesleyFanFiction.Net. J’ai rejoint les fandoms de Buffy contre les Vampires et d’Angel assez tard, au moment où la série Angel se terminait. Wesley était Mon Personnage Préféré, c’est pourquoi j’ai été ravie de découvrir l’existence d’une archive de fanfictions qui lui était entièrement dédiée. Et puis un jour, en 2005, je me suis rendue sur le site pour découvrir qu’il avait disparu ! J’ai utilisé Google Cache et contacté DJ, l’admin de cette archive. Elle m’a appris qu’en raison de la fragilité de eFiction/mySQL, le site avait été hacké trois fois en un mois, et qu’une personne mal intentionnée avait supprimé la base de données. Comme j’avais de l’expérience avec d’autres archives et infrastructures de fans, je lui ai proposé de ressusciter l’archive.

Au début, ni DJ ni Liz Harris, la créatrice de l’archive, n’ont pu me fournir de copie de la base de données. J’ai donc commencé à la reconstituer à la main à partir de Google Cache. Heureusement, quelques semaines plus tard une copie a été retrouvée. Elle n’était pas tout à fait à jour, mais elle m’a quand même épargné beaucoup de travail. J’ai remis le site en ligne avec toutes ses œuvres, et j’ai rouvert les options de publication. J’ai également ajouté une sous-archive dédiée aux fictions sur des personnes réelles, Innocent Lies.

The Prydonian est la deuxième plus grande archive à avoir été importée. Il s’agissait d’une archive dédiée au couple Docteur/Maître de la série Doctor Who. Un peu de contexte d’abord : en tant que fan de Doctor Who, j’avais déjà transformé le petit site HTML dirigé par Nostalgia, A Teaspoon And An Open Mind, pour en faire une archive eFiction inclusive de premier plan. Celle-ci existe encore. J’avais ensuite quitté le fandom et cédé la gestion du site. Quelques années plus tard, je suis revenue à ce fandom en m’intéressant au couple formé par le Dixième Docteur et le Maître incarné par John Simm. Teaspoon avait alors beaucoup grandi, et était devenue assez peu navigable. J’ai donc souhaité créer une niche dédiée à ce couple. The Prydonian a connu un grand succès, et je lui ai également ajouté une sous-archive dédiée au fictions sur des personnes réelles, Human Nature.

La dernière archive eFiction que j’ai créée (pas chronologiquement) est Hornblowerfic.com. Je l’ai conçue lors de mon bref passage dans le fandom d’Horatio Hornblower, principalement pour protester contre l’hostilité et l’indifférence que la majorité du fandom avait pour mon couple préféré, suite à une querelle dans le fandom. Bien que cette archive n’ait pas reçu de thème, elle se voulait être un endroit où les fans pouvaient publier sans crainte des fanfictions dédiées à William Bush.

Je me suis occupée de ces cinq archives au cours des années, en mettant à jour la version d’eFiction utilisée, et en m’occupant des attaques de spams occasionnelles. Malheureusement les mises à jours d’eFiction se sont faites de plus en plus rares, et les attaques de spams de plus en plus nombreuses. J’ai toujours pensé qu’il fallait conserver et préserver l’accès aux vieilles œuvres de fans. Cependant, ayant quitté chacun de ces trois fandoms depuis longtemps, j’avais hâte de reloger toutes ces archives. Heureusement qu’Open Doors les a recueillies !

Comment as-tu entendu parler d’Open Doors, et comment as-tu commencé à travailler avec ce projet ?

J’ai dû entendre parler d’Open Doors en consultant un blog que je suis occasionnellement depuis son premier billet : le blog des actualités de l’OTW. Quand j’ai commencé à travailler avec Open Doors, je m’occupais de plusieurs archives eFiction qui subissaient des attaques de spams. Je n’avais plus le temps de m’occuper de tout nettoyer, et je voulais offrir un hébergement permanent et sécurisé à ces archives. AO3 était l’endroit parfait.

Comment s’est passée ta collaboration avec Open Doors ?

Tout s’est très bien passé. J’ai dès le départ averti le Comité Open Doors que je n’avais ni le temps ni l’énergie nécessaires pour m’occuper de cette importation. Ses membres ont réussi à créer/mettre à jour leurs scripts pour importer directement l’archive à partir des bases de données et des dossiers du site que je leur ai fourni. Bien entendu, avec toutes ces archives et toutes ces œuvres, il a fallu du temps pour achever le processus, mais le Comité a fait un travail fantastique et je suis ravie du résultat obtenu.

Quel conseil donnerais-tu aux propriétaires d’archives ou aux mods qui rencontrent des problèmes similaires à ceux auxquels tu as dû faire face ?

Je pense qu’aujourd’hui les gens sont moins susceptibles de créer des archives dédiées à un fandom ou à un personnage en particulier, notamment parce qu’AO3 est un outil incroyable. Cependant, il existe encore beaucoup de vieilles archives (créées grâce à eFiction) quasiment laissées à l’abandon, par manque d’activité ou parce que leurs archivistes se sont tourné-e-s vers d’autres fandoms. J’aimerais encourager ces archivistes à contacter Open Doors avant que tout leur contenu ne soit perdu. Le spam n’est pas prêt de disparaître d’internet, et malheureusement les efforts de développement d’eFiction se sont presque complètement arrêtés. Je donnerais le même conseil aux propriétaires d’archives réservées aux auteur-e-s et aux créateur-trice-s de fictions sur LiveJournal. Toutes ces œuvres doivent être protégées ! Le fandom doit avancer sans oublier son passé. En tant qu’archivistes, nous devons sauver autant d’œuvres que possible.

Quelle est ta plus grande source d’inspiration dans le fandom ?

Les fics, parce que je suis moi-même auteure. Et je dois dire que les flots de fanart que Tumblr a rendu possibles m’impressionnent toujours (et je pense que nous devrions avoir un équivalent d’AO3 pour les fanarts parce que Tumblr va finir par disparaître et nous allons TOUT perdre). Mais ma plus grande source d’inspiration sont les discussions et le meta qui explorent les personnages et le canon.


N’oubliez pas que vous êtes tous invité-e-s à un chat en direct pour célébrer Open Doors le dimanche 18 septembre de 17:00 à 19:00 UTC (suivez ce lien pour vérifier l’heure à laquelle cela correspond pour votre fuseau horaire) !

Ce billet d’actualités a été traduit par les traducteur-trice-s bénévoles de l’OTW. Pour en savoir plus sur notre travail, merci de consulter la page du Comité Traduction sur transformativeworks.org.